TABLER

Prononciation : ta-blé
Nature : v. n.

1Anciennement, au jeu de trictrac, poser deux dames sur la même ligne, ce qu'on dit aujourd'hui caser. Fig. et familièrement. Vous pouvez tabler là-dessus, vous pouvez compter là-dessus.
Puis-je compter sur vous pour me rendre service ?.... J'ai tablé là-dessus , BOURSAULT , Ésope à la cour, IV, 3
Si vous faites la faute de lui ôter l'éducation [au duc du Maine], tablez que de lui ôter son rang avec, ne vous l'éloignera pas plus que le seul dépouillement de l'éducation , SAINT-SIMON , 509, 237
Par ces caractères qui sont les seuls sur lesquels on puisse tabler dans les notices d'Aristote, on voit déjà combien le bonasus approche du bison , BUFF. , Quadrup. t. v, p. 74
2Tenir table.
Et plein de joie, allez tabler jusqu'à demain , MOL. , Amph. III, 6 Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Table ; provenç. taular, asseoir à table ; ital. tavolare. TABLER. Ajoutez : 3V. a. Dans le langage parlementaire des Etats-Unis, écarter une proposition, un projet.
Le sénat de la Georgie a tablé hier, autrement dit enterré, provisoirement du moins, un bill déclarant les affranchis inéligibles aux emplois publics , l'Indépendance belge, 13 oct. 1868