synthese

Prononciation : sin-tè-z'
Nature : s. f.

1Proprement, composition. Terme de chimie. Opération par laquelle on réunit des corps simples pour former des composés, ou des corps composés pour en former d'autres d'une composition plus complexe. Action de recomposer un corps avec ses éléments séparés par l'analyse. 2Terme de pharmacie. Composition des remèdes. 3Terme de chirurgie. Réunion de parties divisées ; par exemple, celle des bords d'une plaie ou celle des fragments d'un os (synthèse de continuité), ou le rapprochement de parties qui étaient seulement écartées ou déplacées, ainsi que cela a lieu dans les luxations (synthèse de contiguïté). 4Tableau présentant l'ensemble d'une science ; livre qui explique toutes les parties de la science suivant cet ordre. 5Terme de logique. Procédé logique qui, opposé à l'analyse, descend des principes aux conséquences et des causes aux effets.
La manière de démontrer est double : l'une se fait par l'analyse ou résolution, et l'autre par la synthèse ou composition , DESC. , Rép. aux secondes obj. 51
La synthèse, par une voie toute différente [de l'analyse], et comme en examinant les causes par leurs effets, bien que la preuve qu'elle contient soit souvent aussi des effets par les causes, démontre à la vérité clairement ce qui est contenu en ses conclusions, et se sert d'une longue suite de définitions, de demandes, d'axiomes, de théorèmes et de problèmes, afin que, si on lui nie quelques conséquences, elle fasse voir comment elles sont contenues dans les antécédents... ; mais elle ne donne pas comme l'autre une entière satisfaction à l'esprit de ceux qui désirent d'apprendre, parce qu'elle n'enseigne pas la méthode par laquelle la chose a été inventée , DESC. , ib. 53
La synthèse, qu'on appelle aussi méthode de composition, consiste à commencer par les choses les plus générales, pour passer à celles qui le sont moins , DUMARS. , Oeuv. t. v, p. 384
Dans la démonstration, ou l'on remonte de la chose à démontrer aux premiers principes, ou l'on descend des premiers principes à la chose à démontrer ; d'où naissent l'analyse et la synthèse , D'ALEMB. , Oeuv. t. I, p. 334
La synthèse est la méthode de chercher le vrai par des raisonnements fondés sur des principes solides et des propositions démontrées , SENNEBIER , Ess. art d'observ. t. II, p. 295, dans POUGENS
La première règle de la synthèse consiste à définir avec soin les termes qu'on emploie , SENNEBIER , ib. p. 298
6Terme de philosophie. Opération mentale par laquelle on construit un système. 7Terme de mathématiques. Démonstration des propositions par la seule déduction de celles qui sont déjà prouvées.
Dans tous les ouvrages de mathématiques, il [Lahire] ne s'est presque jamais servi que de la synthèse, ou de la manière de démontrer des anciens, par des lignes et des proportions de lignes, souvent difficiles à suivre à cause de leur multitude et de leur complication , FONT. , Lahire.
La synthèse, méthode qui exige plus de méditations que de calculs et plus d'efforts que de travail , CONDORCET , d'Arci.
La préférence de Newton pour la synthèse peut s'expliquer par l'élégance avec laquelle il a pu lier sa théorie des mouvements curvilignes aux recherches des anciens sur les sections coniques, et aux belles découvertes qu'Huyghens venait de publier suivant cette méthode , LAPLACE , Exp. v, 5
La synthèse géométrique a la propriété de ne faire jamais perdre de vue son objet, et d'éclairer la route entière qui conduit des premiers axiomes à leurs dernières conséquences , LAPLACE , ib. v, 5
8Terme de grammaire. Figure, dite aussi syllepse, qui consiste à réunir en un seul deux mots primitivement séparés : soucoupe pour sous-coupe, tirepied pour tire-pied. SYNTHÈSE, DÉDUCTION. La synthèse est proprement et essentiellement la reconstitution des éléments en un composé, comme l'analyse est la résolution du composé en ses éléments ; c'est ce que la chimie nous enseigne d'une manière nette et précise. Mais, quand on dit que la synthèse est la méthode qui va de la cause aux effets, du principe aux conséquences, du général au particulier, on ajoute à la synthèse une idée qui en fait la méthode déductive, la déduction. La déduction est donc la synthèse considérée quant à l'application aux cas particuliers de la connaissance de la cause, du principe, de l'antécédent, du général. Les mathématiques, où l'on tire de quelques axiomes un ensemble immense de notions, est le plus grand exemple qu'ait donné l'esprit humain de son pouvoir de synthèse ou de déduction. Du grec, synthèse, composition, du grec, avec, et, action de poser (voy. THÈSE).