SYNONYME

Prononciation : si-no-ni-m'
Nature : adj.

1Il se dit d'un mot qui a, à très peu près, le même sens qu'un autre, comme péril et danger, funeste et fatal, mort et trépas.
Ce qui constitue deux ou plusieurs mots synonymes, c'est d'abord un sens général qui est commun à ces mots ; et ce qui fait ensuite que ces mots ne sont pas toujours synonymes, ce sont des nuances souvent délicates et quelquefois presque imperceptibles, qui modifient ce sens primitif et général , D'ALEMB. , Élém. de philos. ch. 13 Fig. Il se dit de ce qui est une seule et même chose.
Chez plusieurs, savant et pédant sont synonymes , LA BRUY. , XII
Si quelquefois il [Pontchartrain] faisait du bien, c'était vanterie qui en faisait perdre tout le mérite, et qui devenait synonyme au reproche , SAINT-SIMON , 305, 233
Dans le langage de l'ancienne chevalerie, bailler sa foi était synonyme de tous les prodiges de l'honneur , CHATEAUB. , Génie, I, II, 2
2S. m. Mot synonyme.
Les synonymes sont plusieurs dictions ou plusieurs phrases différentes qui signifient une même chose , LA BRUY. , I
Les esprits médiocres ne trouvent point l'unique expression, et usent de synonymes , LA BRUY. , ib.
La maxime, qu'il n'y a point de synonymes, veut dire seulement qu'on ne peut se servir, dans toutes les occasions, des mêmes mots , VOLT. , Dict. phil. fécond. Demi-synonymes, mots qui sont exactement synonymes dans une partie de leur emploi, sans l'être dans l'autre partie.
On pourrait donner peut-être pour exemple de ces demi-synonymes les mots de pleurs et de larmes, qui, au sens moral, semblent pouvoir être employés indifféremment, sans pouvoir l'être de même au sens physique ; car on dit également les pleurs ou les larmes d'une mère ; mais il semble qu'on dit beaucoup mieux les pleurs que les larmes de l'aurore , D'ALEMB. , Élog. Girard, note 4
3En histoire naturelle, se dit des noms différents qui servent à désigner le même être.
Il ne faut pas oublier que la multitude des noms nuit à l'avancement des sciences, qu'il faut diminuer les synonymes, et rétablir ainsi la précision de la nomenclature que le nombre des mots rend toujours plus difficile , SENNEBIER , Ess. art d'obs. t. II, p. 58, dans POUGENS
4Au plur. Titre de certains ouvrages, en forme de dictionnaire, dans lesquels la différence des mots synonymes est expliquée (il prend une majuscule). Les Synonymes latins de Gardin Dumesnil. Les Synonymes français de Girard. Les Synonymes de Lafaye. SYNONYME, ÉQUIVALENT. L'équivalent remplace un mot par une locution qui signifie la même chose ; par exemple quand on met la définition au lieu du terme lui-même. Le synonyme offre des nuances d'acception qui le distinguent plus ou moins d'un mot à signification voisine. XVe s.
Et que aucun ne puist cuidier qu'ilz soient sinonimes, c'est assavoir, qu'ilz signifient tout un , CHRIST. DE PISAN , Charles V, III, 2
Lat. synonymon, du grec, avec, et, nom.