SYMPATHISER

Prononciation : sin-pa-ti-zé
Nature : v. n.

1Avoir sympathie, convenance d'humeur.
Un modeste regard, et pourtant l'oeil luisant ; Je le crois fort sympathisant Avec messieurs les rats , LA FONT. , Fabl. VI, 5
Je vous assure que nous sympathisons, vous et moi , MOL. , Préc. 10
Et nous sympathisons très peu l'un avec l'autre , DESTOUCH. , Diss. IV, 2
La difficulté de se partager dans la même maison entre deux femmes qui ne sympathisaient pas, m'empêchait de rendre à Mme Dupin des visites aussi fréquentes que je l'aurais voulu , J. J. ROUSS. , Confess. X
2Avoir des rapports de convenance.
La vertu ne sympathise pas tant avec la passion que fait le vice , DESC. , Pass. 160
Vous vous imaginez que l'esprit humain ne cherche que le vrai ; détrompez-vous, l'esprit humain et le faux sympathisent extrêmement , FONTEN. , Dial. Homère, Ésope. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir
Sympathie.