SYMPATHIQUE

Prononciation : sin-pa-ti-k'
Nature : adj.

1Terme de physiologie. Qui dépend de la sympathie. Terme de pathologie. Affections sympathiques d'un organe, phénomènes morbides qui surviennent dans cet organe sans qu'aucune cause morbifique agisse directement sur lui, mais par la réaction d'un organe primitivement lésé. Terme d'anatomie. Nerf grand sympathique, ensemble du système nerveux ganglionnaire considéré comme ne formant qu'un double cordon nerveux situé dans l'intérieur des cavités splanchniques, l'un à droite, l'autre à gauche de la colonne vertébrale ; dit aussi nerf intercostal commun, nerf trisplanchnique, système nerveux de la vie organique. 2Qui opère par sympathie.
Vos emplâtres opèrent mieux de loin que de près ; ils sont de mauvais topiques et d'excellents sympathiques , GALIANI , Corresp. 19 juin 1772 Encre sympathique, voy. SYMPATHIE, n° 4.
3Qui appartient à la sympathie. Qualités sympathiques.
Me préserve Apollon de blasphémer les Grâces !... Ni surtout de Vénus la riante ceinture, Qui d'un noeud sympathique enchaîne la nature , LAMART. , Mort de Socrate, 357
4Il se dit de personnes qui éprouvent de la sympathie, ou qui se concilient la sympathie. Cet homme est très sympathique. Sympathie.