SYMBOLISER

Prononciation : sin-bo-li-zé
Nature : v. n.

1Sens ancien, peu usité aujourd'hui. Avoir de la conformité.
Comme nous avons dû symboliser en bonheur, nous avons dû symboliser en malheur , J. BRUSLÉ , Lucien en belle humeur, t. II, p. 186, dans POUGENS.
Mettons aux mains un de ces protestants indifférents, sociniens, pajonistes, arminiens (car tous ces noms symbolisent fort), avec quelque bon réformé , BOSSUET , 6e avert. 3e part. 17
2Parler par symboles. 3V. a. Néologisme. Représenter par un symbole. XIVe s.
Mais qui sauroit par documens, Comme la qualité terrestre Peult avec l'air prendre son estre, Symboliser avec froideur, Et se convertir en humeur.... , l'Alch. à nat. 259
XVIe s.
Un pedant et un roy Ne te semblent ils pas avoir je ne sçay quoy De semblable, et que l'un à l'autre symbolise , DU BELLAY , VI, 20, verso.
Si l'air est semblable à la maladie, il symbolise en indications avec la maladie , PARÉ , Introd. 22
Les elements symbolisent tellement les uns avec les autres, qu'ils se transmuent l'un en l'autre , PARÉ , IX, 2e disc.
Les arbres fruictiers et jardinages, symbolisans avec la vigne, demandent aussi exquis traictement , O. DE SERRES , 60