SUZERAIN, AINE

Prononciation : su-ze-rin, rè-n'
Nature : adj.

1Terme de féodalité. Qui possède un fief dont d'autres fiefs relèvent. Dame suzeraine.
Si un homme voulait se plaindre de quelque attentat commis contre lui par son seigneur, il devait lui dénoncer qu'il abandonnait son fief ; après quoi, il l'appelait devant son seigneur suzerain, et offrait les gages de bataille , MONTESQ. , Esp. XXVIII, 27 Seigneurie suzeraine, dignité d'un fief ayant justice en propre. Ceux qui possédaient des seigneuries suzeraines se pouvaient qualifier hauts et puissants seigneurs.
2nm et f Le suzerain, la suzeraine. Le vassal et le suzerain. XVIe s.
Encores que le pape soit recogneu pour suzerain ès choses spirituelles , P. PITHOU , (5).
Les juges royaux souverains que nous appelons maintenant suzerains , PASQUIER , Rech. IV, p. 340, dans LACURNE
Mot composé avec sus, en haut, comme souverain l'est avec super.