SUSTENTER

Prononciation : su-stan-té
Nature : v. a.

1En parlant des personnes, entretenir la vie par le moyen des aliments. Sustenter les pauvres.
Il aura ce qu'il faut pour sustenter son corps , LA FONT. , Fér. Par extension.
Quand la pénurie des espèces vous tourmente, quand les métiers, les arts, les manufactures, le commerce demandent à grands cris d'être sustentés , MIRABEAU , Collection, t. IV, p. 59
2Se sustenter, v. réfl. Se nourrir. Il faut se sustenter. XIVe s.
Sache que j'ay toute puissance De substanter [donner substance] toutes essences , Nat. à l'alch. errant, 402
XVIe s.
Ainsi que le pain nourrist, sustente, et conserve la vie de nostre corps.... , CALV. , Instit. 1195
Une femme de village accusoit.... un soldat pour avoir arraché à ses petits enfants ce peu de bouillie qui luy restoit à les substanter , MONT. , II, 48
Provenç. et espagn. sustentar ; ital. sostentare ; du lat. sustentare, fréquentatif de sustinere, de susum, en haut, et tenere, tenir. Sustentare signifie au propre tenir par-dessus, supporter, et, au figuré, soutenir les forces. SUSTENTER. Ajoutez : 3Sustenter s'est dit aussi dans le sens de soutenir.
L'idée de la décomposition de l'aile en parties active et passive semble avoir servi de point de départ à la plupart des recherches ; en effet on s'occupe généralement de savoir quel sera le pouvoir sustentant de l'air sous un plan plus ou moins oblique et transporté horizontalement , TATIN , Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXIII, p. 457 Sustenter est ici le verbe de sustentation, action de soutenir.