SUSPICION

Prononciation : sus-pi-sion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

Soupçon, défiance (usité surtout en termes de jurisprudence).
En matière criminelle.... la cour de cassation peut. .. renvoyer la connaissance d'une affaire d'une cour à une autre.... pour cause de sûreté publique ou de suspicion légitime , Code d'instr. crim. art. 542
XIVe s.
Suspicion et opinion ne sont pas de cest nombre , ORESME , Éth. 173
Ils ont suspicion de mal sus ceulx qui.... , ORESME , ib. 137
XVIe s.
Il resolut d'en aller hors du païs, pour eviter par son absence la suspicion que l'on pourroit avoir sur luy , AMYOT , Lyc. 3
C'estoient [contre Montaigne, dans les guerres civiles] suspicions muettes qui couroient soubs main, ausquelles il n'y a jamais faulte d'apparence , MONT. , IV, 203
Provenc. sospisio, suspicion ; ital. sospizione ; du lat. suspicionem. Suspicion est un mot refait sur le latin suspicionem, qui, avec l'i bref, avait donné régulièrement soupçon (voy. ce mot). à côté il y avait une forme assez employée c'était suspection ; elle vient du lat. suspectionem.