SUSPENS

Prononciation : su-span
Nature : adj. m.

1Suspendu, en parlant d'un ecclésiastique.
Et déclaraient suspens et interdits ipso facto tous les ecclésiastiques qui, dans quinze jours, n'auraient pas signé leur ordonnance , RAC. , Hist. Port-Royal, 2e part.
2En suspens, loc. adv. Dans l'incertitude, sans savoir à quoi se déterminer.
Et, pour ne tenir plus en suspens vos esprits, Si vous voulez régner, le trône est à ce prix , CORN. , Rodog. III, 2
Je suis en suspens si.... Aux extrêmes moyens je ne dois point courir , MOL. , l'Ét. III, 2
Ils attendaient en suspens le jugement du sénat , BOSSUET , Hist. III, 6
Il demeure en suspens entre la confusion et la confiance , FLÉCH. , Dauphine.
Lassé de vivre toujours en suspens et dans l'incertitude, je me résolus... , FÉN , Tél. I
Si Corneille a manqué à son art dans les détails, il a rempli le grand projet de tenir les esprits en suspens, et d'arranger tellement les événements, que personne ne peut deviner le dénoûment de cette tragédie [Rodogune] , VOLT. , Comm. Corn. Rem. Rodog. IV, 5 En suspens, momentanément arrêté.
Elle [Minerve] a tenu tous vos défauts en suspens, comme Neptune, quand il apaise les tempêtes, suspend les flots irrités , FÉN. , Tél. XXII
En suspens, qui n'a pas reçu une décision.
Et qu'on ne nous dise pas que ces promesses demeurent encore en suspens , BOSSUET , Hist. II, 13
On ne pouvait assez louer l'incroyable dextérité de Madame à traiter les affaires les plus délicates, et à guérir ces défiances cachées qui souvent les tiennent en suspens , BOSSUET , Duch. d'Orl.
XVIe s.
Les autres disciples de Socrates en parlent bien ; mais c'est en suspens, pource que nul n'a osé prononcer d'une chose dont il n'estoit pas bien persuadé , CALV. , Instit. 127
Ils laissent tout enveloppé, suspens et confus par diversité d'opinions , CALV. , ib. 1173
La plus penible assictte pour moy, c'est estre suspens ez choses qui pressent , MONT. , III, 47
Vault il pas mieux demeurer en suspens, que de s'infrasquer en tant d'erreurs que l'humaine fantasie a produites ? , MONT. , II, 232
Combien y a il de choses peu vraysemblables... desquelles si nous ne pouvons estre persuadez, au moins les fault il laisser en suspens ! , MONT. , I, 202
J'ay peur de tenir trop long-temps le lecteur suspens touchant la provision curieuse de notre langage , H. EST. , Précell. édit. FEUGÉRE, p. 116
Wallon, suspein, en suspens ; du latin suspensus, de suspendere, suspendre.