SUSCEPTIBLE

Prononciation : su-sè-pti-bl'
Nature : adj.

1Qui peut recevoir certaines qualités, certaines modifications.
Enfin votre esprit paraît trop susceptible De l'appréhension d'une chose impossible , TRISTAN , Panthée, IV, 1
Les ordres de Breuil arrivèrent dans ces conjonctures, et enflammèrent aisément la bile de la reine, qui était naturellement susceptible d'un grand feu , RETZ , Mém. t. II, liv. III, p. 386, dans POUGENS
Mon fils, dit le docteur, il n'est point de partie Susceptible de tant de maux [que le pied du cheval] , LA FONT. , Fabl. v, 8
Le peuple n'est pas susceptible de cette doctrine [que les lois ne sont bonnes que parce qu'elles sont établies] , PASC. , Pens. VI, 10, édit. HAVET.
C'est un vice de l'esprit humain, non-seulement d'être susceptible des impressions étrangères, mais encore de s'embarrasser dans ses propres imaginations , BOSSUET , Sermons, justice, 2
M. Leibnitz avait tiré ce fruit de sa grande lecture, qu'il en avait l'esprit plus exercé à recevoir toutes sortes d'idées, plus susceptible de toutes les for mes, plus accessible à ce qui lui était nouveau et même opposé , FONTEN. , Leibnitz.
Il y a un tour à donner à tout, même aux choses qui en paraissent le moins susceptibles , MONTESQ. , Lett. pers. 57
Nous sommes susceptibles d'amitié, de justice, d'humanité , VAUVENARGUES. , Max. CCXCVIII
Des parties susceptibles de figure, de mouvement et de repos , D'ALEMB. , Lett. au roi de Pr. 30 nov. 1770
C'est en combinant tous ces moyens qu'il sera facile de donner à chaque département une égalité susceptible de la même administration et, dans l'assemblée nationale, de la même députation , MIRABEAU , Collect. t. II, p. 456
Deux arpents.... susceptibles d'ailleurs de beaucoup augmenter en valeur ou en étendue , P. L. COUR. , Gaz. du village. Ce passage, cette proposition est susceptible de plusieurs sens, d'interprétations différentes, il est possible de lui donner plusieurs sens, des interprétations différentes.
2Terme de service sanitaire. Marchandises susceptibles, demi-susceptibles, non susceptibles, marchandises qui peuvent plus ou moins ou ne peuvent pas transmettre les maladies contagieuses. 3Absolument. Facile à offenser. Un esprit, un caractère susceptible.
Avec de la douceur et une grande facilité de caractère, le baron était extrêmement susceptible , GENLIS , Voeux témér. t. III, p. 25, dans POUGENS
Ma tante est orgueilleuse et susceptible comme tous les diables , CH. DE BERNARD , Femme de 40 ans, II
1. Il ne faut pas confondre susceptible et capable. On est susceptible de recevoir, d'éprouver, de subir ; mais on est capable de donner ou de faire. Un édifice est susceptible de réparations ; un architecte est seul capable de les concevoir telles qu'il les faut. Ce colonel serait bien capable d'être général ; mais les lois militaires ne le rendent pas encore susceptible de cet avancement. 2. L'ancienne édition des Mémoires de d'Aubigné porte : Remarquez sur cela, mes enfans, de quoi sont susceptibles les grands, voire les plus grands et les meilleurs. Mais l'édition de Lalanne (Paris, 1854), faite sur le manuscrit, porte, p. 47 : De quoy eschappent les grands et voire les meilleurs. Lat. susceptibilis, de susceptum, supin de suscipere, recevoir (voy. SUSCEPTION). SUSCEPTIBLE. 3Ajoutez : Il se dit aussi, au sens absolu, de ce qui reçoit facilement les impressions.
J'ai choisi entre les zones la matière élémentaire dont mon corps est composé ; elle est très susceptible ; si elle ne l'était pas, je manquerais de sensibilité , CAZOTTE , le Diable amoureux, ch. XII