SURVENIR

Prononciation : sur-ve-nir
Nature : v. n.

1Venir en sus, en parlant de personnes.
Le Saint-Esprit surviendra en vous, et la vertu du Très Haut vous couvrira de son ombre , SACI , Bible, Évang. St Luc, I, 35
Elle me parlait la dernière fois d'un déjeuner qu'elle devait donner dans sa chambre, où vous deviez survenir , SÉV. , 26 juin 1680 Arriver inopinément.
Un agneau se désaltérait Dans le courant d'une onde pure ; Un loup survient à jeun, qui cherchait aventure , LA FONT. , Fabl. I, 10
Quand quelque prince avait fait une conquête, qui souvent l'avait épuisé, un ambassadeur romain survenait d'abord qui la lui arrachait des mains , MONTESQ. , Rom. 5
Impersonnellement.
Il est survenu fort à propos un fort honnête ami de carpillon fretin, M. d'Agaurry, à qui nous avons affaire en son absence , SÉV. , 18 oct. 1679
2Il se dit des choses qui arrivent en surcroît.
Mais tel chagrin pourrait me survenir, Que je l'épouserais afin de le punir , CORN. , Suréna, I, 1
Mais s'il faut qu'avant tout, dans une âme chrétienne, Diront ces grands docteurs, l'amour de Dieu survienne , BOILEAU , Épît. XI
Les peuples ne demandent qu'à voir naître des oracles en tous lieux ; et puis l'ancienneté survient à tous ces oracles, qui leur fait tous les biens du monde , FONTEN. , Oracl. I, 11 Se produire, arriver à l'improviste.
Avec cette prodigieuse compréhension de tout le détail et du plan universel de la guerre, on voit toujours le prince attentif à ce qui survient , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Dans les accidents qui surviennent, Les dépouilles nous appartiennent , BÉRANG. , Vieux habits, vieux galons.
Impersonnellement.
Souvent, pour m'achever, il survient une pluie , BOILEAU , Sat. VI
Il se conjugue avec l'auxiliaire être.
XIIe s.
Hue de Moreville esteit ultre curuz [avait couru outre], Chacout [chassait] le pueple ariere qui esteit survenuz , Th. le mart. 151
E jo survendrai à ces paroles, sis [si les] asumerai , Rois, 222
XIIIe s.
A tant es vous le conte de St Pol qui sourvint sour aus [eux] , Chr. de Rains, 150
Or le metez ci sor mon dos ; Je l'enporterai en cel bos ; Qar tiex [tel] i porroit sorvenir, Qui tost le nos voudroit tolir , Ren. 7073
XIVe s.
Il ne fait autrement pour aucune autre chose qui peut sourvenir , ORESME , Éth. 134
XVIe s.
À tous survint on cors une enfleure très horrible , RAB. , Garg. II, 1
Dieu a survenu à l'infirmité de la volonté humaine , CALV. , Instit. 222
Là dessus survindrent ses ennemis, qui le presserent si fort qu'il fut contraint de s'enfouir hors de la ville , AMYOT , Sylla, 22
Il despendit ses biens à en survenir aux necessitez de ses pauvres citoyens , AMYOT , Cimon, 16
Si d'adventure les ephores y survenoient, il se levoit au devant d'eulx , AMYOT , Agésil. 5
S'il lui survenoit quelque sinistre desastre... , CARLOIX , V. 29
... En toutes les occasions qui se sont survenues depuis qu'elle est vefve , CARLOIX , VIII, 17
Wallon, sorvini ; prov. et espagn. sobrevenir ; portug. sobrevir ; ital. sopravenire ; du lat. supervenire, de super, sur, et venire, venir.