SURSEOIR

Prononciation : sur-soir
Nature : v. a.

Je sursois, tu sursois, il sursoit, nous sursoyons, vous sursoyez, ils sursoient ; je sursoyais, nous sursoyions ; je sursis, nous sursîmes ; je surseoirai, nous surseoirons ; je surseoirais, nous surseoirions ; sursois, sursoyons, sursoyez ; que je sursoie, que nous sursoyions ; que je sursisse, que nous sursissions ; sursoyant, sursis. En parlant des affaires, suspendre, différer.
Seigneur, que l'intérêt de tant de gens de bien Vous fasse au moins surseoir ce voyage funeste , MAIRET , Soliman, III, 2
Le pauvre Ésope se jeta aux pieds de son maître, et, se faisant entendre du mieux qu'il put, il témoigna qu'il demandait pour toute grâce qu'on sursît de quelques moments sa punition , LA FONT. , Vie d'Ésope. V. n. Surseoir à des poursuites, au jugement d'une affaire.
Il serait sursis à l'exécution de la déclaration et arrêt rendus contre le cardinal , RETZ , Mém. t. III, liv. IV, p. 118, dans POUGENS
XIe s.
Et qui le cri orrat [ouira] et sursera, la sursise al rei amend , Lois de Guill. 48
XIVe s.
Le dit bailli sussera d'autre nouvelleté faire en ladite duchié de Touraine , DU CANGE , supersedere.
XVe s.
Par ma foi, cousin, nous desirions bien vostre venue, et nous sursimes tousjours en vous attendant du matin jusques aux vespres , FROISS. , I, I, 231
Laquelle chose venue à la cognoissance du roy, manda que tout feust sursis jusques à une autre fois , JUVÉNAL DES URSINS , Charles VI, 1381
XVIe s.
Ilz prierent les tribuns du peuple qu'ilz feissent un peu sursoir le recueil des voix et suffrages du peuple , AMYOT , P. Aem. 52
Puis concluoit en conseillant de surseoir toutes chases jusques à une tenue d'estats , D'AUB. , Hist. I, 95
Sur 1, et seoir. SURSEOIR. - HIST. XIVe s. Ajoutez :
La court ordena que la cause sureseroit en estat jusques aus jours de Pierregort... , Bibl. des ch. 1873, p. 206