SURNOM

Prononciation : sur-non
Nature : s. m.

Mot ajouté au nom propre d'un individu, et qui le distingue de ceux qui s'appellent comme lui : Charle-Magne, Louis le Gros, Pierre l'Ermite, Guillaume le Conquérant.
Horace ne se contente pas d'appeler les gens par leur nom : il a si peur qu'on ne les méconnaisse, qu'il a soin de rapporter jusqu'à leur surnom, jusqu'au métier qu'ils faisaient, jusqu'aux charges qu'ils avaient exercées , BOILEAU , Discours sur la satire.
On lui donna [à Scipion] le surnom d'Africain, honneur inouï jusque-là, personne avant lui n'ayant pris le nom d'une nation vaincue , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. I, p. 481, dans POUGENS Fig. Je le connais par nom et surnom, je le connais très bien, je sais fort bien ce qu'il est.
XIIe s.
Joan qui avoit sornom Gaddis , Machab. I, 2
XIIIe s.
Sire, Engherant l'apelent cele gent d'outre mer ; En sornom Taillefer le suelent apeler ; Cui il ataint à coup ne l'estuet meciner , Ch. d'Ant. VIII, 374
Et si vous dy que tuit li estrange marchant qui se herbergent en ces contrées sont escript par nom et par surnom , MARC POL , p. 509
XVe s.
Nommez mon nom et mon sournom , Hist. litt. de la Fr. t. XXV, p. 35
XVIe s.
Comme on appelle moy et mes freres les Estiennes du surnom [nom] de notre pere , H. EST. , Conform. du lang. français, p. 52
Employer indignement à qui bon nous semble [à propos de l'Aretin, dit divin par les Italiens] les surnoms les plus glorieux de quoy l'ancienneté ait honoré un ou deux personnages en plusieurs siecles , MONT. , I, 383
Au surnom cognoit on l'homme , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 18
Sur 1, et nom ; wallon, sorno ; provenç. sobrenom ; esp. sobrenombre ; ital. soprannome.