SURJET

Prononciation : sur-jè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : les sur-jè-z et l'étoffe
Nature : s. m.

1Couture employée pour réunir solidement deux lisières ou deux morceaux d'étoffe rempliés à fil droit ou en biais ; elle se fait en mordant en même temps avec l'aiguille un peu du bord des deux lisières mises l'une sur l'autre ou des deux morceaux d'étoffe réunis exactement l'un sur l'autre et en pressant les points. Réunir les deux lés d'un drap par un surjet. Surjet sans remplis, surjet fait à une étoffe coupée, pour que la couture soit moins grosse et plus propre. 2Terme de reliure. Sorte de couture qu'on fait aux livres.
La pernicieuse habitude du surjet entraîne la ruine de milliers de livres précieux.... j'ai vu surjeter les plus beaux ouvrages , LESNÉ , la Reliure, p. 116
Au livre le surjet est si pernicieux, Que je ne connais rien qui soit plus dangereux , LESNÉ , ib. p. 51
XIVe s.
Puis l'en recoust à sourget , Menagier, II, 5
Sur 1, et jet.