SURIMPOSER

Prononciation : su-rin-pô-zé
Nature : v. a.

1Mettre par-dessus.
Vers le milieu de sa profondeur, la voûte s'est brisée, et montre au-dessus de sa fracture les débris d'un édifice surimposé , DIDER. , Salon de 1767, Oeuv. t. XIV, p. 403, dans POUGENS
2Faire payer plus d'impôts qu'on n'en doit légalement ; surtaxer. SURIMPOSER. 3Fig. Imposer en sus quelque chose à quelqu'un, lui attribuer en sus quelque chose qui ne lui appartient pas.
Cet éclaircissement, qui ne va guère, j'en suis certain, au delà du Pascal des Pensées, qui ne lui surimpose rien... , STE-BEUVE , Port-Royal, t. III, p. 93, 3e éd.