SURGEON

Prononciation : sur-jon
Nature : s. m.

1Branche qui naît du collet ou de la souche, s'élève dès qu'elle sort de terre, et est susceptible d'être séparée avec une partie de la racine, et de former ainsi un nouvel individu ; on le dit particulièrement des framboisiers. Fig. Descendant, rejeton d'une race (vieilli en ce sens).
Voilà que les surgeons d'un sang incestueux Portent le diadème, et vous êtes pour eux ! , ROTR. , Antig. I, 3
[Puissent].... par leurs actions ces surgeons glorieux Mériter comme vous un rang entre les dieux ! , ROTR. , St Genest, v, 5
Surgeon de saint Louis dont l'heureuse naissance Étouffe pour toujours l'hydre des factions , ADAM BILLAULT , (le menuisier de Nevers), Stances sur la naissance de Louis XI
2Surgeon d'eau, petit jet d'eau qui sort naturellement de terre ou d'une roche (vieilli en ce sens). XIIIe s.
Deseur destre en une crevasse, Naissoit uns sorgons de fontaine , DU CANGE , surgere.
XVe s.
Toutes grosses rivieres sont faictes et rassemblées de plusieurs surgeons , DU CANGE , ib.
XVIe s.
Si nous accordons que l'ame soit partie de son essence [de Dieu], comme un sourgeon est de la sul stance de l'arbre.... , CALV. , Instit. 126
Suivez-les [les fleuves] jusques à leur source, ce n'est qu'un petit sourgeon d'eau à peine recognoissable , MONT. , II, 349
Mot formé, par analogie avec courson, suçon, du verbe latin surgere (voy. SURGIR). Le wallon dit sûr.