SURANNATION

Prononciation : su-ra-nna-sion
Nature : s. f.

Cessation de l'effet d'un acte valable seulement pour un temps déterminé. Fig.
Cette surannation, si on peut s'exprimer ainsi, qui accompagne les anciens usages, et qui les altère, comme la rouille les plus riches métaux , GAUDIN , Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. v, p. 48
Lettres de surannation, celles qu'on obtenait pour rendre la valeur à d'autres lettres qu'on avait laissées trop vieillir sans exécution ; le sceau perdait sa force au bout d'un an pour ce qui n'avait pas été exécuté dans cet espace.
XVIe s.
Nonobstant la surannation de six mois ou environ , Coust. gén. t. II, p. 486
Suranner ; ital. superannazione.