SUPPORTABLE

Prononciation : su-por-ta-bl'
Nature : adj.

1Qu'on peut supporter, souffrir.
Ma perte est supportable et mon mal est léger , CORN. , Rodog. II, 2
Cette raison au moins en mon mal me conforte Que, s'il n'est supportable, il faudra qu'il m'emporte , ROTR. , Antig. III, 4
Je supportai les grossièretés de son mari tant qu'elles furent supportables , J. J. ROUSS. , Confess. VIII
2Qu'on peut tolérer, excuser. Cela n'est pas supportable à un homme de son âge, dans un homme de son âge.
S'il fût allé vers Chimène dans la résolution de mourir en sa présence, de quelque sorte que ce pût être, nous croyons que non-seulement ces deux scènes seraient fort belles pour tout ce qu'elles contiennent de pathétique ; mais encore ce qui manque à la conduite serait sinon fort régulier, au moins fort supportable , Acad. Sentim. Cid
Ce sont toutes bagatelles que j'ai la plupart composées dans ma plus tendre jeunesse, mais que j'ai un peu rajustées pour les rendre plus supportables au lecteur , BOILEAU , 6e préf.
3Qui n'est pas trop mauvais, en parlant des personnes ou des choses.
Il ne se présente pas un acteur supportable, pas une actrice qui soit bonne à autre chose qu'à faire des enfants , VOLT. , Lett. Chabanon, 12 fév. 1768
XVIe s.
Celles [lois] qui semblent les plus supportables ne laissent point d'opprimer tyranniquement les consciences , CALV. , Instit. 944
Honneur et credit avoir, Rend le labour agreable Et la peine supportable , AMYOT , De la tranquillité d'âme, 9
Supporter.