SUPPLIER

Prononciation : su-pli-é
Nature : v. a.

Prier avec soumission et instance. Je vous en supplie.
Souffrez, je vous supplie, Que pour la bienséance au moins on la délie , MAIR. , Soliman, III, 2
Je vous supplie, sage Pluton, de m'expliquer fort au long ce que vous pensez de l'amitié , BOILEAU , les Héros de roman
Mais je ne prétends plus supplier ma captive , VOLT. , Orphel. v, 4 Supplier peut se dire aussi avec que, et alors il faut le subjonctif : Je vous supplie que cela se fasse.
Si j'ai oublié dans ma première lettre de faire mention du prélat, je vous supplie que je répare ce défaut dans celle-ci , SÉV. , à Bussy, 27 fév. 1679
Autrefois les requêtes commençaient par cette formule : Supplie humblement un tel....
Vaugelas note que supplier se dit aux personnes supérieures à nous : supplier le prince, et non le prier ; mais il prétend que supplier ne se dit pas à Dieu, et qu'il faut se servir de prier. Il se trompe ; on emploie supplier à l'égard de Dieu. Nous vous supplions, ô mon Dieu, par les mérites de Jésus-Christ, Dict. de l'Acad. XIIIe s.
Et nous souplierent que nous leur vousissions otroier les choses desus dites , Liv. des mét. 375
Et qui d'orgoil est entechiés, Il ne puet son cuer aploier [plier] à servir ne à souploier , la Rose, 2140
XIVe s.
Comme de par nostre amé et feal Aymar nous ait esté soupplié , DU CANGE , aagiatus
XVe s.
Il [Hue le depensier] fit le roi d'Angleterre escrire au saint pere, en suppliant assez affectueusement qu'il voulust escrire et mander.... , FROISS. , I, I, 11
Ledit conte supplia par plusieurs fois à son pere qu'il peust respondre , COMM. , I, 1
XVIe s.
Comme les presbtres fussent allez devers luy le supplier à joinctes mains qu'il voulust avoir pitié de la ville , AMYOT , Sylla, 30
Ils se mettoient à genoux devant luy, en luy suppliant de leur vouloir pardonner , AMYOT , Pomp. 37
Provenç. supplicar, soplegar, sopleiar, supplier, s'abaisser ; espagn. suplicar ; ital. supplicare ; du lat. supplicare. Malgré l'apparence, supplicare ne vient pas de sub, et plicare, plier. On lit dans Festus : Ob vos sacro in quibusdam precationibus est pro vos obsecro, ut sub vos placo pro supplico. Donc supplico est pour subplaco, tâcher d'apaiser (voy. PLACIDE) ; l'a changé en i, comme dans suf-ficere pour suf-facere.