SUPPLICIER

Prononciation : su-pli-si-é
Nature : v. a.

Faire souffrir le supplice de la mort.
Le père Malagrida a été supplicié, comme faux prophète, par une sentence de l'inquisition , DIDER. , Lett. à Mlle Voland, 19 oct. 1761
On promit la vie à celui d'entre eux qui consentirait à supplicier ses camarades, c'est-à-dire au plus méchant , DIDER. , Cl. et Nér. II, 2
XVIe s.
Arrivez y [dans les colléges] sur le poinct de leurs offices, vous n'oyez que cris, et d'enfants suppliciez et de maistres enyvrez en leur cholere , MONT. , I, 183
Supplice.