superfluite

Prononciation : su-pèr-flu-i-té
Nature : s. f.

1Ce qui est superflu.
La seconde et troisième scène ont leur défaut accoutumé de la superfluité de l'infante, et font languir le théâtre par le peu qu'elles contribuent à la principale aventure , Acad. Sentim. Cid
Le blé, riche présent de la blonde Cérès, Trop touffu, bien souvent épuise les guérets, En superfluités s'épandant d'ordinaire , LA FONT. , Fabl. IX, 11
M. de Grignan s'est jeté dans cette superfluité [un double menton] , SÉV. , 28 oct. 1685
La table toutefois, sans superfluité, N'avait rien que d'honnête en sa frugalité , BOILEAU , Sat. X
Il faut éviter la superfluité des choses comme la surabondance des mots , MARMONTEL , Oeuvres, t. VIII, p. 496
2Choses superflues.
Vous connaîtrez l'ordre des idées principales : vous mettrez les accessoires à leur place : vous éviterez les superfluités, et vous vous arrêterez sur les idées intermédiaires qui mériteront d'être développées , CONDIL. , Art d'écr. Oeuvr. t. VII, p. 289, dans POUGENS
3Particulièrement, choses de luxe.
Elle [Mme d'Aiguillon] trouvait honteux que l'avarice n'eût point de bornes, que le luxe se répandît en superfluités infinies, et qu'il n'y eût que la charité qui fût ménagère et resserrée , FLÉCH. , Aiguillon.
Les empereurs Nerva, Trajan, Antonin, Marc-Aurèle, firent vendre les palais, la vaisselle d'or et d'argent, les meubles précieux et toutes les superfluités dont ils pouvaient se passer , ROLLIN , Traité des Ét. v, I, 3
L'abus des superfluités dont on se fait des besoins , MASS. , Confér. Us. des reven. ecclésiast.
À l'exemple des autres peuples de l'Europe, les Français montraient un goût décidé pour les superfluités de l'Orient , RAYNAL , Hist. phil. IV, 3
4Humeurs surabondantes.
Les sueurs, qui affaiblissent tout le monde, me donnent de la force, et me font voir que ma faiblesse venait des superfluités que j'avais encore dans le corps , SÉV. , 281
XIIe s.
Toz jors engenret la char superfluiteiz, ki toz jors sont à retrenchier , Job, p. 484
XIIIe s.
Ele aide à espurgier les superfluités et les fumées qui se puent [peuvent] engerrer [engendrer] entour le cuer [coeur] , ALEBRANT , f° 3
XIVe s.
La moelle est pure superfluité de nourrissement , H. DE MONDEVILLE , f° 11
Qui ses biens presens garde sans superfluité, De legier ne puet pas avoir calamité , Girart de Ross. v. 3017
Aucuns jouvenceaux desquels, au temps du roy Tarquin, la luxure et la superfluité avoit esté moult grande , BERCHEURE , f° 28, recto
Les grans oultraiges et superfluités, comme de viandes grandes et oultrageuses , Ménagier, I, 3
XVe s.
Tous les jours nous ne faillions point que nous n'eussions quelque bonne prise dont nous estoffions nos superfluités et jolietés, et maintenant tout nous est mort , FROISS. , II, III, 24
Et est à eschever [éviter] la superfluité d'officiers aujourduy et ou temps present , Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 139
Qu'elle [l'âme] apprengne d'estre contente de peu, et non pas desirer superfluité , Intern. consol. II, 11
XVIe s.
Il [Xénophon] estimoit que l'exercice, le travail continuel et la sobrieté debvoient avoir cuict et asseiché toutes ces superfluitez [cracher et suer] , MONT. , III, 91
Provenç. superfluitat, sobrefluitat ; espagn. superfluidad ; ital. superfluità ; du lat. superfluitatem, de superfluus, superflu.