suggerer

Prononciation : su-gjé-ré. La syllabe gé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je suggère, ex
Nature : v. a.

1Fournir, verser (sens propre et vieilli).
Me suggérant la manne en sa lèvre amassée , RÉGNIER , Élég. IV
2Dire à demi-voix et comme fait un souffleur.
Il n'était point de ceux qui savent aider à leur propre réputation, et qui ont l'art de suggérer tout bas à la renommée ce qu'ils veulent qu'elle répète tout haut avec ses cent bouches , FONT. , Geoffroy.
Sa soeur, sans quitter son travail, lui suggérait à demi-voix tout ce qu'il devait répondre , GENLIS , Veillées du château t. II, p. 170, dans POUGENS
3Faire naître dans l'esprit par insinuation, par inspiration.
Ce sont subtilités que l'amour vous suggère , CORN. , Agésil. III, 3
Non-seulement ce que la loi commande, mais encore tout ce que la charité suggère , FLÉCH. , Panégyr. Ste Thérèse.
Quels timides conseils m'osez-vous suggérer ? , RAC. , Athal. III, 6
Démosthène, persuadé que les oracles étaient d'ordinaire suggérés par la passion ou par l'intérêt , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. v, p. 44, dans POUGENS
Le vrai moyen de suggérer des réflexions au lecteur, c'est d'en faire , D'ALEMB. , Oeuvr. t. IV, p. 11
Une gaieté indigène qui suit le Français.... sur un champ de bataille, sur un matelas d'hôpital.... lui suggère un mot bizarre qui fait sourire ses camarades aussi maltraités que lui , RAYNAL , Hist. phil. XIV, 30 Suggérer un testament, faire faire un testament par artifice ou par insinuation, à l'avantage ou au désavantage de quelqu'un.
XVe s.
Quant l'ennemy [le démon] te suggere telles choses , Intern. consol. II, 58
XVIe s.
Bertrand.... s'avisa de suggerer d'autres moyens à son armée.... , Mém. s. du G ch. 9
Il assigne au Saint-Esprit cet office de suggerer ce qu'il avoit desjà enseigné de sa bouche , CALVIN , Instit. 926
Lat. suggerere, de sub, sous, et gerere, porter (voy. GÉRER).