SUCEUR

Prononciation : su-seur
Nature : adj.

1Qui suce.
Les vivants sucés maigrissaient.... et les morts suceurs [vampires] engraissaient, prenaient des couleurs vermeilles , VOLT. , Dict. phil. Vampire.
2S. m. Anciennement, personne qui suçait les plaies pour les guérir. 3Suceur de miel, colibri. 4Au plur. Terme d'histoire naturelle. Famille d'insectes aptères, pourvus d'un organe appelé suçoir. Famille de poissons (cyclostomes). 5Fig. Celui qui tire peu à peu l'argent, le bien d'autrui.
J'avoue que dans ces deux villes [Londres, Paris] il y eut des agioteurs, des traitants, qui sucèrent en plein jour le sang du peuple.... ces suceurs véritables ne demeuraient pas dans les cimetières, mais dans des palais fort agréables , VOLT. , Dict. phil. Vampire
XVIe s.
L'ablution de la bouche faite, le succeur prendra de l'huile en sa bouche , PARÉ , IX, 23
Sucer ; picard, chucheu, suceur, parasite.