SUBSTANTIF

Prononciation : sub-stan-tif
Nature : adj.

1Il se dit de tout nom d'être désigné par l'idée de sa nature, de sa substance.
Le nom substantif est un mot qui marque une chose qui subsiste, comme le soleil, la lune, etc.... ou qui est considérée comme subsistante : par exemple, le courage, la beauté, etc.... , DUMARS. , Oeuv. t. I, p. 76 Finale substantive, finale qui appartient à des substantifs. Ance est en français une finale substantive. Substantivement. Le substantif et l'adjectif.
Les mots, en passant du substantif au verbe, ont rarement la même signification ; féliciter, qu'on emploie au lieu de congratuler, ne veut pas dire rendre heureux , VOLT. , Dict. phil. Félicité
Vous avez bien raison dans ce que vous dites du style des avocats ; ils n'ont jamais su combien la déclamation est l'opposé de l'éloquence, et combien les adjectifs affaiblissent les substantifs, quoiqu'ils s'accordent en genre, en nombre et en cas , VOLT. , Lett. à d'Alembert, 25 mars 1765
Quand il [Dante] est beau, rien ne lui est comparable ; son vers se tient debout par la seule force du substantif et du verbe, sans le concours d'une seule épithète , RIVAROL , Trad. de l'Enfer
Le verbe substantif, le verbe être, qui exprime l'existence par lui-même.
2Terme de chimie. Couleurs substantives, celles qui se combinent avec les étoffes en vertu de leur affinité propre. NOM, SUBSTANTIF. Ces deux mots s'emploient le plus souvent l'un pour l'autre ; mais, dans la rigueur des termes, le substantif n'est qu'une espèce de nom ; car on distingue le nom substantif, le nom adjectif et le pronom. XVIe s.
Saint Paul, en disant : le pain que nous rompons est la communication du corps de Christ, use aussi bien du verbe substantif , CALV. , Inst. 1113
Provenç. substantiu ; espagn. substantivo ; ital. sostantivo ; du lat. substantivus, de substare, être dessous (voy. SUBSTANCE).