SUBLIMATION

Prononciation : su-bli-ma-sion
Nature : s. f.

Terme de chimie. Opération par laquelle un corps solide, volatilisé par la chaleur dans un vase clos, arrive contre la paroi supérieure de ce vase, où il repasse à l'état solide et s'y fixe.
Il [M. Geoffroy le cadet] montra à la compagnie un petit pain de ce sel [ammoniaque], en tout semblable à celui qu'on nous apporte du Levant, excepté qu'il paraissait résulter de la sublimation, comme il en résultait en effet , MAIRAN , Élog. de Lémery. Action volcanique qui produit diverses substances minérales.
Les volcans donnent, par sublimation, des matières ferrugineuses qui ont du magnétisme et des pôles , BUFF. , Min. t. IX, p. 158
XVe s.
Qui en veult medecine avoir Mercuriale, en son vessel Le mestra dedens le fournel Pour faire sublimation, Qui est de Dieu un noble don , la Font. 455
Ital. sublimazione ; du lat. sublimationem, de sublimare (voy. SUBLIMER). Sublimation de France [élévation de la nation française], Chron. de St-Denis, t. II, f° 12, dans LACURNE.