SU

Prononciation : su
Nature : s. m.

Connaissance.
Vous souffrez, sans mon su, l'affection secrète De ce pauvre inconnu qui n'a que sa houlette , RACAN , Bergeries, Silène, I, 3 Au vu et au su, ou, simplement, au su, à la connaissance de.
Une fille de joie Passe la nuit au su de tous mes gens , LA FONT. , Court.
Tout ce qu'ils [les jésuites] avaient employé pour l'exclure [d'Antin], à son su , SAINT-SIMON , t. VIII, p. 227, édit. CHERUEL.
XIIIe s.
Et maintenant vinrent as portes, et brisierent les sieres [serrures] sans le seu dou castelain , Chr. de Rains, 140
Larrecins est penre l'autrui coze el non seu de celi cui ele est, par corage de torner le [la] en son porfit , BEAUMANOIR , XXXI, 2
XVe s.
Nous savons de verité que vous [Jacques d'Artevelle] l'avez vidé de pieça [le trésor de Flandre], et envoyé en Angleterre, sans notre sçu.... , FROISS. , I, I, 248
Su 1. On a dit aussi au féminin seue ; XIIIe s.
À le [la] veue et à le [la] seue du segneur , BEAUMANOIR , XLV, 17