STYPTIQUE

Prononciation : sti-pti-k'
Nature : adj.

Terme de médecine. Qui a la vertu de resserrer.
Les sels à base d'alumine sont tous d'une saveur plus ou moins acerbe ou astringente, quelquefois même fortement styptique , FOURCROY , Conn. chim. t. IV, p. 112 S. m. Un styptique.
XIIIe s.
[L'eau de pluie en citernes] a mains [moins] de moistor que les autres, et est un petit stitique, non mie tant que ele nuise au stomac , BRUN. LATINI , Trésor, p. 174
XIVe s.
Telles medecines doivent estre desiccatives et stiptiques , H. DE MONDEVILLE , f° 64, verso.
XVIe s.
Le cotignat est styptique et astringent, et partant serre l'estomac , PARÉ , VIII, 14
Provenç. estiptic, stiptic, stipic ; catal. estitic ; espagn. estiptico ; portug. estitico ; ital. stitico ; du lat. stypticus, qui vient du grec resserrer, du même radical que le grec, étoupe (voy. ce mot), et du grec, souche (voy. STIPE 1).