STUPRE

Prononciation : stu-pr'
Nature : s. m.

Latinisme introduit par Voltaire pour exprimer quelque commerce criminel.
Une preuve qu'il s'agissait [dans l'exil d'Ovide] de quelque stupre, de quelque inceste, de quelque aventure secrète de la sacrée famille impériale.... , VOLT. , Dict. phil. Ovide.
Lat. stuprum.