SPLEEN

Prononciation : splin'
Nature : s. m.

Nom anglais donné quelquefois à une forme de l'hypochondrie, consistant en un ennui sans cause, en un dégoût de la vie.
Pardon de m'être mis en colère, j'avais le spleen , VOLT. , Dial. XXIV, 17
Comme il était travaillé par le spleen , GRIMM , Corresp. t. I, p. 224
Le spleen gagne partout, sitôt qu'on vous annonce , DELILLE , Convers. I
Cet homme ainsi reclus vivait en joie : à peine Le spleen le prenait-il quatre fois par semaine , A. DE MUSS. , Mardoche, II Fig.
Si c'étaient des traités longs comme les Nuits d'Young, il pourrait y avoir du génie par accident ; mais cela me fatiguerait plus que cela ne me toucherait ; j'y verrais une espèce de spleen littéraire qui pourrait finir par le suicide du talent , VILLEMAIN , Littér. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 2e leç.
Angl. spleen, rate et mélancolie (en vertu de la vieille hypothèse médicale qui plaçait la cause de la mélancolie dans la rate), du grec, rate.