SPIRITUALISER

Prononciation : spi-ri-tu-a-li-zé
Nature : v. a.

1Ancien terme de chimie. Extraire des mixtes les esprits, les parties les plus subtiles. 2Fig. Convertir le sens littéral d'un passage en un sens spirituel, allégorique. 3Donner un caractère spirituel, une tendance spiritualiste, dégager des sens, de la matière.
Ces discours.... s'ils ne tendaient à spiritualiser les passions de l'amour et son commerce hors le mariage, puisqu'on ne peut espérer de les bannir du tout , Mlle DE GOURNAY , Promenoir Montaigne.
Les hommes doivent, pour ainsi dire, s'aimer à travers Dieu, qui spiritualise leur amour , CHATEAUBR. , Génie, I, II, 3
4Se spiritualiser, v. réfl. Dans l'ancienne chimie, devenir plus ténu, plus subtil.
Certains petits airs ou vapeurs, lesquels passant par une infinité de petits vaisseaux, dont le cerveau est rempli, s'y spiritualisent , TÉTELIN , cité par FLORENT LECOMTE, Cabinet des tableaux, t. I, p. 36 Fig. Prendre un caractère spirituel.
XVIe s.
Quant à cette faculté de l'esprit dont l'homme se glorifie tant, qui est de spiritualiser les choses corporelles et absentes.... , CHARRON , Sagesse, I, 35
Spirituel.