SPIRALE

Prononciation : spi-ra-l'
Nature : s. f.

1Terme de géométrie. Courbe plane qui s'écarte toujours de plus en plus du point autour duquel elle fait une ou plusieurs révolutions.
La spirale logarithmique qui fait toujours le même angle avec ses ordonnées concourantes à son centre , FONTEN. , Bernoulli. Spirale d'Archimède, courbe engendrée par un point qui glisse d'un mouvement uniforme le long d'une droite, tandis que cette ligne tourne d'un mouvement uniforme autour d'un de ses points, en restant dans un même plan.
2Dans le langage général, il se dit de ce qui a une forme approchante de la spirale ou de la spire.
J'aimais l'essaim d'oiseaux funèbres qui.... Tournoie en mobiles spirales Autour des pavillons légers , V. HUGO , Odes, II, 3
L'incendie, attaquant la frégate amirale, Déroule autour des mâts son ardente spirale , V. HUGO , Orient. v. En spirale, en forme de spirale.
Il [le reptile] se jette en orbe, monte et s'abaisse en spirale , CHATEAUBR. , Génie, 1, III, 2
Legoarant observe qu'il ne faut pas confondre la spirale et la spire : la spirale est une courbe plane, la spire est une hélice. La mèche d'un tire-bouchon, celle d'un tire-bourre, le pédoncule des fleurs femelles de la valisnère sont en hélice et non en spirale comme on le dit parfois à tort. XVIe s.
Espirale est une ligne faite par voute en vironnant, en forme de coquille d'une limace , PALISSY , 378
Spiral.