SPASME

Prononciation : spa-sm'
Nature : s. m.

Terme de médecine. Contraction involontaire des muscles, notamment de ceux qui n'obéissent pas à la volonté. Spasme cynique, contraction des muscles de la face, qui donne à la physionomie l'aspect du chien qui gronde et cherche à mordre. Spasme de la glotte, affection des enfants surtout, consistant en contractions convulsives du diaphragme caractérisées par de courts accès de suffocation, survenant tout à coup, sans prodromes. XIIIe s.
Apopletique, paralitike, espame , ALEBRANT , f° 6
XVIe s.
Spasme ou convulsion est retraction et mouvement involontaire des nerfs, et par consequent des muscles.... , PARÉ , VII, 8
Tel spasme [pâmoison] luy dura tant sans revenir à soy.... Don Flores de Grece, f° 146. Un spasme, une foiblesse, un morne estonnement Qui pallit mon visage , DESPORTES , Oeuvres, p. 281, dans LACURNE
Prov. lespasme ; esp. espasmo ; ital. spasmo, spasimo ; du lat. spasmus, du grec, tirer, contracter ; comp. SPONTANÉ.