SPADASSIN

Prononciation : spa-da-sin ; Chifflet, Gramm. p. 238, dit espadassin
Nature : s. m.

1Bretteur, ferrailleur.
Il n'y avait que Scipion qui fût un peu spadassin , LESAGE , Gil Bl. x, 2
Vous sacrifiez mon honneur à un faux point d'honneur ; vous diffamez votre maîtresse pour gagner tout au plus la réputation d'un bon spadassin , J. J. ROUSS. , Hél. I, 57 Adj.
Adieu, mon cher cousin ; Modérez tant soit peu votre esprit spadassin , SCARR. , Jodelet duell. II, 6
2Assassin gagé.
Claudio : Tu m'iras chercher ce soir le spadassin que je t'ai dit. - Tibia : Pourquoi faire ? - Claudio : Je crois que Marianne a des amants.... Je puis poster un homme derrière la poterne, et me débarrasser du premier qui entrera , A. DE MUSSET , Capr. de Marianne, I, 1
XVIe s.
Ils appellent les descendants de cestuy Anticrates Machaeronias, qui vault autant à dire comme spadassins , AMYOT , Agés. 60
Le seigneur de la Vauldissere, qui avoit espousé la cousine germaine de mon pere, et m'avoit cogneu espadazin [habile à manier l'épée] à l'estude de là les monts , BONIVARD , Chron. de Geneve, III, 12
Il [Cosme de Médicis] entretenoit un nombre de spadazins, avec lesquels il tenoit en crainte toutte la cité , BONIVARD , Idolâtrie, p. 54
Ital. spadaccino, de spada (voy. ÉPÉE).