spelonque

Prononciation : spé-lon-k'
Nature : s. f.

Caverne, antre.
Ils [les rose-croix] disent que la spélonque ou grotte en laquelle reposait le corps de leur fondateur.... , NAUDÉ , Rosecroix, IV, 2 Fig.
La reine d'Espagne, élevée dans un grenier du palais de Parme par une mère austère, et passée de là sans milieu dans la spélonque du roi d'Espagne où elle demeura tant qu'elle vécut , SAINT-SIMON , 505, 135
Je me renfermai dans une spélonque [un appartement étroit], trouvai ma consolation dans la lecture , STAAL. , Mém. t. I, p. 211
XVe s.
Tigres, griffons, lyons, dragons norribles, En leur manoir et spelonque terribles , G. CHASTELAIN , Expos. sur verité mal prise.
XVIe s.
Ce grand royaume [la France] à ceste heure est par elles [nations étrangères] appellé spelonque de dis, solution, et craignent de s'en approcher , LA NOUE , 39
Provenç. spelunca ; portug. espelunca ; ital. spelonca ; du lat. spelunca ; grec.