speculation

Prononciation : spé-ku-la-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action d'observer attentivement. La spéculation des astres.
Ces hommes adonnés aux spéculations des choses célestes , FLÉCH. , Serm. pour le jour des rois.
Aristote prétend que l'action la plus noble de notre entendement est la spéculation des choses naturelles , FÉN. , Aristote.
2Recherche abstraite.
Pythagore, ce philosophe si élevé dans la spéculation , MARGUER. BUFFET , Observ. p. 95
Il n'y avait homme excellent ou dans quelque spéculation ou dans quelque ouvrage qu'il n'entretînt.... , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Lassé des vaines spéculations de la science, il résolut de ne plus savoir que Jésus-Christ crucifié , FLÉCH. , Panégyr. II, 393
Une matière qui renferme elle seule presque tout ce que la géométrie a de plus sensiblement utile, et qui en même temps sert assez souvent de base aux spéculations les plus élevées , FONT. , Lahire.
Qu'il [un philosophe] croie au plein, qu'il croie au vide, ces innocentes spéculations exercent son esprit, et ne peuvent nuire en aucun temps à aucun homme , VOLT. , Odes, 12, notes.
Sans les spéculations des Grecs sur les courbes que forme la section du cône par un plan, ces belles lois [de Képler] seraient peut-être encore ignorées , LAPLACE , Expos. v, 4
3Résultat de la spéculation. Il nous a communiqué ses spéculations sur cette matière.
Parce qu'il avait été également propre aux spéculations du cabinet et aux soins du gouvernement , FONTEN. , Jugement de Pluton.
4Théorie, par opposition à pratique.
Cela est permis dans la spéculation, mais je n'en approuve pas la pratique , PASC. , Prov. XII
Le christianisme n'est pas une vaine spéculation , BOSSUET , Lett. 24
Quoique j'aie trouvé ce calcul bien juste, néanmoins, comme dans une affaire de cette importance il est à propos de se bien assurer et de voir si ce qu'on croit vrai dans la spéculation l'est aussi dans la pratique.... , VAUBAN. , Dîme, p. 50
La différence des esprits des hommes.... qui fait goûter aux uns les choses de spéculation, et aux autres celles de pratique , LA BRUY. , Disc. sur Théophr.
Il y a lieu de croire que chez les païens la religion n'était qu'une pratique dont la spéculation était indifférente : faites comme les autres et croyez ce qu'il vous plaira , FONTEN. , Oracles, I, 7
Ils l'interrogèrent sur des choses difficiles et le reçurent avec éloge ; mais il les étonna beaucoup, quand il leur avoua qu'il ne savait seulement saigner et qu'il n'avait sur la chirurgie qu'une spéculation , FONTEN. , Poupart.
Le dégoût de tout ce qui n'est que spéculation est la suite presque nécessaire de l'habitude de s'occuper des affaires publiques , CONDORCET , Maurepas.
5Calculs, projets, entreprises de finances, de banque, de commerce, d'industrie, etc. Une spéculation lucrative.
Spéculation, c'est acheter soi-même ou faire acheter par quelques correspondants, soit pour son propre compte, soit en participation, certaines marchandises, dans le temps qu'elles sont au-dessous de leur prix ordinaire, pour les revendre ensuite, soit dans le même endroit où l'achat est fait, soit en les faisant passer en d'autres endroits , P. GIRAUDEAU , la Banque rendue facile, p. Y.
La finance dont les spéculations, aussi simples que faciles, semblent ne rien donner au hasard, et ruinent le commerce dans son principe parce qu'elles ruinent l'agriculture , CONDIL. , Comm. Gouv. I, 18
Les spéculations de l'industrie et du commerce, dans un moment où elles se portent avec tant d'activité sur les entreprises métallurgiques , DE VILLEFOSSE , Instit. Mém. scienc. t. IX, p. 180 Fausse spéculation, spéculation mal calculée et qui aboutit à une perte.
6Coquille du genre cône. XIVe s.
Si comme ceulz qui tiennent une opinion des mouvemens du ciel ou d'autre speculacion , ORESME , Eth. 271
Et de present il a en sa pensée speculacions et consideracions dignes et nobles , ORESME , ib. 266
XVIe s.
Saint Paul avec ses hautes et profondes speculations. LANOUE, 533. Tarrutius, homme grand philosophe et mathematicien, et se meslant du calcul de l'astrologie pour le plaisir de la speculation seulement , AMYOT , Rom. 18
Provenç. speculacio ; espagn. especulation ; ital. speculazione ; du lat. speculationem ; de speculari, contempler (voy. SPÉCULATEUR).