specialite

Prononciation : spé-si-a-li-té
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui est spécial Terme de physiologie. Spécialité d'action, action spéciale qu'accomplit un organe ou un tissu spécial.
Le grand fait de la spécialité d'action de diverses parties du système nerveux, fait à la démonstration duquel aspiraient depuis longtemps avec tant d'ardeur les plus nobles efforts des physiologistes , FLOURENS , Instit. Mém. scienc. t. IX, p. 479
2Désignation d'une chose spéciale. On dit en matière d'hypothèque : Sans que la spécialité déroge à la généralité. 3Terme de finances. Application exclusive d'un certain fonds à une nature particulière de dépenses. 4Branche d'études, de travaux, à laquelle une personne se consacre, dans laquelle un écrivain, un savant se distingue.
Mme Paturot cultiva une autre spécialité, comme on dit dans l'idiome industriel : elle perfectionna le maillot , REYBAUD , Jérôme Paturot, II, 1 Se dit aussi des personnes mêmes qui se livrent à une étude spéciale. Les spécialités médicales.
5Abusivement. Branche de fabrication ou de commerce. La spécialité des cotonnades. XIIIe s.
Le [la] procuration generale d'une querele contient en li toutes les especialités qui naissent de le [la] querele , BEAUMAN. , IV, 12
XVe s.
Ce n'estoit fors que l'amour commun, ainsi que nous debvons tous aimer l'ung l'autre pour l'amour de cellui qui est nostre createur, sans specialité , Perceforest, t. VI, f° 86
Spécial.