SOYEUX, EUSE

Prononciation : so-ieû, ieû-z' ; plusieurs prononcent soi-ieû
Nature : adj.

1Qui appartient à la soie.
Le ver à soie a deux réservoirs de matière soyeuse , GENLIS , Maison rust. t. I, p. 405, dans POUGENS
2Plein de soie, bien garni de soie, en parlant des étoffes de soie. Taffetas, satin soyeux.
Quelle fraîcheur et quel éclat dans l'étoffe soyeuse et légère qui flottait à longs plis autour d'elles ! , MARMONTEL , Cont. mor. Laurette
Celui qui.... Sur de soyeux divans se couche avec mollesse , V. HUGO , Orient, X
3Par extension. Fin et doux au toucher.
En général, toutes ses plumes [du geai] sont singulièrement douces et soyeuses au toucher , BUFF. , Ois. t. v, p. 147
Cette chenille est de celles qui savent se servir de leurs propres poils pour fortifier ou épaissir le tissu soyeux et très mince de leur coque , BONNET , Observ. 1re, insectes. Fig.
Souple et soyeux avec les gens en place de qui dépendaient les artistes, il [le comte de Caylus] se donnait auprès de ceux-là un crédit dont ceux-ci redoutaient l'influence , MARMONTEL , Mém. VI
4Terme d'histoire naturelle. Couvert de poils nombreux, mous et brillants comme la soie. Les feuilles du saule blanc sont soyeuses en dessous. Il se dit des substances minérales qui ont l'apparence de la soie.
Ce coteau renferme dans des lits d'argile beaucoup de gypse cristallisé en filets soyeux, brillants et déliés , SAUSSURE , Voy. Alpes, t. I, p. 55, dans POUGENS
5S. m. Espèce d'agaric. S. m pl. Famille de passereaux. Soie. SOYEUX. 1Ajoutez : Marché soyeux, marché de la soie.
Cette semaine, dit le Moniteur des soies qui se publie à Lyon, a été moins nulle que la dernière, aussi bien pour l'étoffe que pour le marché soyeux , Journ. offic. 18 mars 1872, p. 1931, 3e col.
La récolte soyeuse, la récolte de la soie.
Le syndicat des marchands de soie de Lyon vient de publier une statistique de la dernière récolte soyeuse en Europe , Journ. offic. 6 août 1877, p. 5627, 1er col.