souverainete

Prononciation : sou-ve-rè-ne-té
Nature : s. f.

1Autorité suprême. Souveraineté absolue. Souveraineté limitée. Souveraineté héréditaire. Souveraineté élective.
Par la même raison que la souveraineté est inaliénable, elle est indivisible , J. J. ROUSS. , Contr. soc. II, 2
L'on parvint à concevoir qu'une monnaie portant l'empreinte de la souveraineté ou du chef de la nation devait être frappée par des préposés de confiance, et non par des fermiers avides de gain , MIRABEAU , Collection, t. v, p. 62
2Qualité, autorité d'un prince. On lui dispute la souveraineté.
Rome n'en a repris [de ses droits], au lieu de liberté, Qu'un droit de mettre ailleurs la souveraineté , CORN. , Othon, III, 3
Quand l'Espagne voulut donner au prince de Condé ou Cambrai et ses environs ou le Luxembourg en pleine souveraineté , BOSSUET , Louis de Bourbon.
3Étendue de pays sous la dépendance d'un souverain.
Il [le duc de Veimar] comptait se faire une souveraineté le long du Rhin , VOLT. , Moeurs, 178
4Souveraineté du peuple, doctrine politique qui attribue au peuple le pouvoir souverain.
Par ces dernières expressions [l'intérêt et la volonté de la nation] le vainqueur sous-entendait la souveraineté du peuple, cette autre espèce de droit divin qui n'a pas de raisons à donner ni de compte à rendre, et qui peut devenir le plus démesuré comme le plus irresponsable instrument de bien des choses que la justice réprouve , VILLEMAIN , Souvenirs contemporains, les Cent-Jours, ch. VII.
5Fig. Autorité morale, considérée comme suprême.
Dans le bouge où il était logé, il [un barbon] ne parlait que de l'empire naturel du sage, que de la souveraineté de la raison , BALZAC , le Barbon. La souveraineté du but, se dit d'un but auquel on subordonne, on sacrifie tout.
6Fig. Qualité de ce qui est sans appel.
Je ne vois aucune chose qui puisse être à couvert de la souveraineté de tes décisions , MOL. , Crit. 7
XIIIe s.
Si comme on voit toute jor que se cil d'Artois.... pledent ensanble par devant le roy à Paris d'aucuns apiax [appels] qui sunt fet à li par reson de le [la] sovraineté ou d'autres cas qu'il a sor ses sougès , BEAUMANOIR , LXI, 72
Il sera afermemenz en terre, es souverainetez des monz [in summis montium] , Psautier, f° 85
Souverain.