SOUVENT

Prononciation : sou-van
Nature : adv.

Plusieurs fois en peu de temps.
Ce qu'on ne voudrait pas, souvent il le faut faire , LA FONT. , Fianc.
Ses fréquentes maladies le mirent souvent aux prises avec la mort , BOSSUET , le Tellier.
Souvent la peur d'un mal nous conduit dans un pire , BOILEAU , Art poét. I
Quelquefois il vous plaint, souvent même il vous vante , RAC. , Athal. I
Voyez-moi plus souvent, et ne me donnez rien , RAC. , Bérén. II, 4
Nous serons toujours assez sages, Si nous sommes souvent heureux , BERNIS , Quat. part. jour, nuit.
Souvent notre amour-propre éteint notre bon sens , VOLT. , Vanité. Le peu souvent que, le peu de fois que.
... Le peu souvent que ce bonheur arrive, Piquant notre appétit, rend sa pointe plus vive , CORN. , Veuve, I, 1, 1re édit.
Populairement. Le plus souvent, et, par abréviation, plus souvent, pas du tout, jamais.
L'événement [un suicide proposé par J. Paturot à sa maîtresse] serait bien plus dramatique, Malvina, bien plus touchant s'il était orné d'une femme, si nous nous en allions à deux. - Malvina : Plus souvent ! , REYBAUD , Jérôme Paturot, I, 15
Cette locution très vulgaire le plus souvent s'explique par une ironie et une ellipse. On propose à quelqu'un ce qu'il ne peut pas faire, et il répond en se moquant : (C'est ce que je fais) le plus souvent. SOUVENT, FRÉQUEMMENT. Il y a dans fréquemment une idée d'habitude qui n'est pas dans souvent. Communier souvent ou communier fréquemment, indique : l'un, qu'il est arrivé que l'on a communié souvent ; l'autre, qu'il est dans les habitudes de communier souvent. XIe s.
Chéent i [y tombent] fudres e menut e suyent , Ch. de Rol. CIX
XIIe s.
Au Mans le troverez, là est il plus sovant , Sax. XX
XIIIe s.
Je si sovent me tourmente, Que je n'ai ne jeu ne ris , Dame de Faïel, dans Couci
En larmes et en plours souvent le baiserai [un anneau] , Berte, VII
XVIe s.
Le naturel de l'homme est souvent de faillir , RONS. , 662
Bourg. sôvan ; provenç. soven, soen ; cat. sovint ; ital. sovente ; du lat. subinde, successivement, parfois, de sub, sous, et inde, en.