SOUVENANCE

Prononciation : sou-ve-nan-s'
Nature : s. f.

Terme archaïque, mais qui n'est pas hors d'usage. Souvenir.
Tout m'est à contre-coeur, hormis leur souvenance , RÉGNIER , Dial.
J'ai employé le mot de souvenance dans mon Quinte-Curce ; cependant ce terme a été depuis condamné comme vieux par l'Académie ; il faut dire souvenir en prose, mais en vers souvenance est bon , VAUGEL. , Nouv. Rem. p. 438, dans POUGENS
L'âne vint à son tour, et dit : j'ai souvenance Qu'en un pré de moines passant.... , LA FONT. , Fabl. VII, 1
Qu'est-ce que l'homme, ô grand Dieu, que vous en faites état et que vous en avez souvenance ? , BOSSUET , Sermons, Quinquag. 1
Qu'une longue souvenance du passé éclaire un vieillard sur l'avenir, et qu'il la tourne en prévoyance , MARMONTEL , Oeuv. t. X, p. 434
Combien j'ai douce souvenance Du joli lieu de ma naissance ! , CHATEAUBR. , Dern. Abenc.
J'ai voulu avant de mourir, jeter un regard sur l'Auvergne, en souvenance des impressions de ma jeunesse , CHATEAUBR. , Voy. à Clermont.
XIIe s.
Pour souvenance des coses devant dites , TAILLAR , Recueil, p. 9
XIVe s.
Moult de gens ne ont memoire ne souvenance des biens qu'on leur a faiz , ORESME , Éth. 274
XVe s.
Le plus près de la vérité que j'ay peu et sceu avoir souvenance , COMM. , Prol.
XVIe s.
Encor on se contente en cest esloignement ; Car l'esprit s'entretient de douces souvenances , DESPORTES , Diane, I, 69
Les vieillards, à qui la souvenance des choses passées demeure, et ont perdu la souvenance de leurs redictes.... , MONT. , I, 35
Ils ont la souvenance assez pleine, mais le jugement entierement creux , MONT. , I, 147
Ayez donc souvenance, o tristes amoureux.... Qu'il faut craindre toujours et toujours esperer , MAROT , VI, 262
Souvenir 1 ; bourg. sôvenance ; prov. sovinensa ; anc. catal. sovenenza ; ital. sovenenza.