SOUTRAGE

Prononciation : sou-tra-j'
Nature : s. m.

Produit du nettoiement des plantations de pins des landes, employé comme litière.
Soutrage ; c'est le nom vulgaire sous lequel on connaît, dans le pays, tout ce qui pousse en fait de végétation dans les pignadas, sur les parties dénudées , FARÉ , Enquête sur les incendies des Landes, p. 194
Les produits du nettoiement, connus sous le nom de soutrage, sont utilisés comme litière... la pratique du soutrage n'est pas nuisible à la végétation, ib. p. 41. Dans tout le pays on l'emploie exclusivement, sous le nom de bruc ou de soutrage, pour tout le bétail qui s'y trouve , ib. p. 156
Produits accessoires des forêts : pâturage, soutrage, récolte de fruits, chasse , École forestière, Programme, 1876, p. 10
Dérivé de soutre, qui signifie partie inférieure et qui vient du lat. subter, dessous.