SOUTIEN

Prononciation : sou-tiin
Nature : s. m.

1Ce qui tient par dessous, ce qui soutient. Ce pilier est le soutien de toute la voûte. Point d'appui.
Les poids, pour demeurer en équilibre, doivent être en proportion réciproque avec leurs distances du soutien ; c'est-à-dire, qu'un poids doit être à l'autre poids, comme la distance qui est entre le dernier et le soutien, est à la distance du premier d'avec le même soutien , MALEBR. , Rech. vér. VI, I, 4
Terme de botanique. Nom collectif des organes qui servent à soutenir les végétaux ; tels sont les crampons, les vrilles. Synonyme de lever, en équitation.
2Ce qui soutient la vie.
Cette ambroisie est fade ; J'en eus au bout d'un jour l'estomac tout malade ; C'est un mets délicat et de peu de soutien , CORN. , Illus. com. IV, 4
On n'en voyait point d'occupés à chercher le soutien d'une mourante vie , LA FONT. , Fabl. VII, 1
Il faut que le soutien de la vie soit l'unique cause qui oblige de boire et de manger, et le faire dans la seule vue de se conformer à l'ordre de Dieu sur nous , BOSSUET , Lett. Corn. 149
3Fig. Ce qui sert comme sert un soutien, un appui.
Je ne trouve de soutien et d'appui contre le triste avenir que je regarde, que la volonté de Dieu , SÉV. , 28 mars 1689
Dès sa première jeunesse, Marie-Thérèse fut la consolation et le seul soutien de la vieillesse infirme du roi son père , BOSSUET , Mar.-Thér.
La foi est un soutien, mais des choses qu'on doit espérer , BOSSUET , ib.
Il souhaitait le rétablissement du ministre [Mazarin], comme un soutien nécessaire de la réputation et de l'autorité de la régence , BOSSUET , le Tellier.
Si la piété n'avait pas consacré les autres vertus du prince de Condé, je ne trouverais moi-même aucun soutien aux louanges que je dois à un si grand homme , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Et vous, l'un des soutiens de ce tremblant État , RAC. , Athal. I, 1
4Argument, raison.
L'esprit le plus borné et le plus rempli de ténèbres ne peut être assez aveugle pour produire de pareils soutiens , BOISGUILLEBERT , Détail de la France, Suppl. Terme de palais et d'administration. Fournir les pièces au soutien, fournir les pièces justificatives.
XVIe s.
La cavallerie espagnolle marchoit en trois gros avancez, et en trois autres de soutien , D'AUB. , Hist. II, 68
Nous leur avons à chacun d'eux respectivement octroyé acte de leurs remontrances, soutiens et deffences plus amplement inserez en nostre dit procès verbal , Coust. gén. t. I, p. 1084
Nom verbal de soutenir. L'ancienne langue disait soustenance. SOUTIEN. Ajoutez : 5En termes de papeterie, la résistance, la propriété que le papier a de se soutenir, au lieu de se friper.
Le papier employé par le faussaire est cotonneux et épais ; il n'a pas le soutien et la main du papier des billets de banque... , MARSAUD , sécr. gén. de la Banque de France, Journ. offic. 31 août 1876 p. 6700, 1re col. La main signifie ici la consistance, le corps, comme on le dit du drap.