SOUSCRIPTION

Prononciation : sou-skri-psion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Action de souscrire, de mettre sa signature au bas d'un acte pour l'approuver.
Pour l'ordination des pasteurs, qu'on prenne la souscription des clercs, le consentement des magistrats et du peuple , FÉN. , t. II, p. 162
2La souscription d'une lettre, la signature de celui qui l'a écrite avec les formules ordinaires de compliment.
Autrefois, continua le commandeur, on ménageait beaucoup plus les termes de civilité dans les souscriptions, qu'on ne fait présentement , CAILLIÈRES , Bon et mauv. us. 2e convers.
3Depuis la fin du XVIIe siècle, nom donné à toute entreprise, formée entre plusieurs personnes, dans laquelle chacun de ceux qui y concourent s'engage à fournir une certaine part de la somme nécessaire. On a déjà pour cent mille francs de souscriptions. Souscription pour un acte de bienfaisance.
Vous vantez avec justice.... des souscriptions que les Anglais ont ouvertes en faveur de leurs ennemis mêmes , VOLT. , Phil. Instr. à J. J. Rustan.
Il anime tout le quartier : on fait une souscription pour la jeune demoiselle si cruellement traitée , VOLT. , Pol. et lég. Élisabeth Canning. Les sommes mêmes qui sont fournies.
4Méthode, dite nouvelle au commencement du XVIIIe siècle, de publier les livres, en s'assurant d'avance d'un certain nombre d'acheteurs qu'on invite par un programme, et qui se font inscrire, à des conditions déterminées, chez le libraire ou chez l'auteur.
Le libraire doit distribuer, avec le prospectus, au moins une feuille d'impression de l'ouvrage qu'il proposera par souscription , Arrêt du conseil, 13 mars 1730
Je ne sais comment iront les souscriptions [pour le Commentaire sur Corneille] ; mais je travaille à bon compte , VOLT. , Lett. d'Argental, 8 juill. 1761
Si quelque société littéraire veut entreprendre le dictionnaire des contradictions, je souscris pour vingt volumes in-folio , VOLT. , Dict. phil. Contradictions. La reconnaissance que le libraire donne à celui qui a souscrit.
5Sur le turf, synonyme d'engagement. Une course compte beaucoup de souscriptions, quand beaucoup de chevaux sont engagés. XVIe s.
Qu'on ait le temoignage des gouverneurs, la subscription du clergé, le consentement du senat et du peuple.... , CALV. , Inst. 866
Provenç. sotzescriptio ; espagn. subscription ; ital. soscrizione ; du lat. subscriptionem, de subscribere, souscrire.