SOUPLESSE

Prononciation : sou-plè-s'
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui est souple. La souplesse d'un gant. La souplesse de l'osier. 2Aisance à se mouvoir, à se plier.
Une fille de Romorantin, dont le corps était d'une souplesse extraordinaire, joua le rôle de possédée dans une grande partie de la France [en 1599] , VOLT. , Hist. parl. 39
À la souplesse de ses mouvements, on croyait voir un jeune cèdre dont la tige droite et flexible cède mollement aux zéphyrs , MARMONTEL , Cont. mor. Berg. Alp.
La guerre, la chasse, la course et la lutte entretenaient la souplesse des membres, et rendaient le corps plus robuste [chez les anciens] , LARCHEY , Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. II, p. 481 Tours de souplesse, tours des saltimbanques qui demandent un corps souple.
Des jongleurs qui venaient faire des tours de souplesse pour amuser l'oisiveté des courtisans et des dames dans les intervalles de leurs rendez-vous , VOLT. , Voy. de la Raison.
Fig. Tours de souplesse, moyens subtils, artificieux pour en arriver à ses fins.
[Il] A l'oeil toujours au guet pour des tours de souplesse , RÉGNIER , Sat. v.
Et lui jouer quelque tour de souplesse , LA FONT. , Femme av.
En ce sens, on dit quelquefois absolument souplesses au pluriel.
Ceux qui ne veulent pas croire toutes les souplesses de M. l'archevêque de Cambrai.... , BOSSUET , Remarques sur la réponse, art. IV, 1
Ce n'est pas ici le lieu de découvrir les souplesses de l'amour-propre , MALEBR. , Rech. vér. II, II, 6
Les violences et les souplesses pour plaire , MASS. , Carême, Dégoûts.
À travers les respects leurs trompeuses souplesses [des courtisans] Pénètrent dans nos coeurs et cherchent nos faiblesses , VOLT. , Oedipe, III, 1
3Fig. Flexibilité aux volontés d'autrui, adresse à se plier aux circonstances.
Lorsque le juge veut s'agrandir, et qu'il change en une souplesse de cour le rigide et inexorable ministère de la justice , BOSSUET , le Tellier.
Qui sait parler aux rois, c'est peut-être où se termine toute la prudence et toute la souplesse du courtisan , LA BRUY. , VIII
Ce Persan, plein de fraude et de ruse.... ne se lassait point d'admirer la souplesse d'Alcibiade, la facilité avec laquelle il prenait toute sorte de moeurs.... , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. IV, p. 8
Il ignora la souplesse du manége, la bassesse de l'intrigue et tous ces moyens méprisables qui mènent aux dignités par l'avilissement , D'ALEMB. , Disc. Acad. franç. Oeuv. t. I, p. 135
Cette souplesse hardie qui fait plier toutes les vérités pour tous les intérêts, et sacrifie tous les engagements à tous les calculs , STAËL , Allem. I, 2
4Fig. Il se dit en parlant de l'esprit, du style, de la voix. La souplesse d'un chanteur.
Une souplesse de pensée , PASC. , Pass. de l'amour.
Il s'imagine sauver tout cela par les souplesses de son esprit, et il croit avoir résolu la difficulté.... , BOSSUET , 6e avert. 28
Celui qui veut, dans son style, avoir de la souplesse, de l'aménité, du liant et ce je ne sais quoi qu'on appelle du charme, fera très bien ; je crois, de vivre avec des femmes , MARMONTEL , Mém. VII
Carlin [de la Comédie italienne] passe pour être un très grand Arlequin.... on lui trouve.... beaucoup de variété dans ses lazzis, une souplesse étonnante dans son jeu , BACHAUM. , Mém. secr. 28 fév. 1762
XVe s.
Voyant les peres et les meres prendre grand plaisir à voir leurs enfans jouer et faire souplesses et apertises , LOUIS XI , Nouv. c.
XVIe s.
Une asseurance de visage et soupplesse de voix et de geste à m'appliquer aux roolles que j'entreprenois , MONT. , I, 198
Souple.