SOUPESER

Prononciation : sou-pe-zé. La syllabe pe prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je soupèse, je
Nature : v. a.

Lever un objet avec la main et le soutenir pour juger à peu près ce qu'il pèse.
Le couvert ne fut pas sitôt mis sur la table, que Collantine, soupesant le pain dans ses mains, se mit à crier contre l'hôte, disant que ce pain n'était pas du poids de l'ordonnance , FURETIÈRE , Rom. bourgeois, II, p. 214
XIIIe s.
Car qui la sentence sauroit, Et tous jors en son cuer l'auroit, Et la sceüst bien soupeser, Jamès ne li devroit peser De chose qui li avenist , la Rose, 6821
L'oison [il] prend tost et si li baille ; Primaut le prend, si le soupoise. , Ren. 3765
XVIe S.
Il [Harpalus] la luy feit souspeser [une coupe] à luy mesme [Démosthène], pour luy faire estimer combien elle pesoit , AMYOT , Démosth. 36
Sous, et peser ; wallon, supezé.