SOUFFRE-DOULEUR

Prononciation : sou-fre-dou-leur
Nature : s. m.

1Personne qu'on n'épargne point, et qu'on expose à toutes sortes de fatigues. C'est le souffre-douleur de la maison. 2Personne qui est le but des plaisanteries et de la malice des autres.
Oh ! oh ! tu m'avais pris pour un souffre-douleur , HAUTEROCHE , Nobles de province, II, 3
Il me paraît que chacun a son souffre-douleur , VOLT. , Lett. Richelieu, 25 mai 1772 Au fém. C'est une souffre-douleur.
La pauvre petite souffre-douleur laissa faire l'enfant gâté , MIRAB. , Lett. orig. t. III, p. 305
3Familièrement. Bête de somme ou objet qu'on sacrifie à toutes sortes d'usages. Je mets cet habit quand le temps est mauvais ; c'est le souffre-douleur. Au plur. Des souffre-douleur. Souffrir, douleur.