SOUFFLERIE

Prononciation : sou-fle-rie
Nature : s. f.

1Ensemble des soufflets de l'orgue. 2Se dit aussi des soufflets d'une fabrique, d'une forge, d'une usine. 3La recherche de la pierre philosophale à l'aide des creusets et fourneaux.
Adieu les alambics, les creusets, les fourneaux et le noir attirail de la soufflerie , HAMILT. , Gramm. 10
Il lui était resté [à Bréauté] de sa soufflerie des remèdes qu'il faisait lui-même , SAINT-SIMON , 212, 111
4En chapellerie, synonyme de soufflage. XVIe s.
Ceux qui font profession, par souffleries continuelles, de vouloir faire enfanter à leurs fourneaux de grands thresors , LANOUE , 458
On leur cria [aux menestrels] : soufflez toujours.... leur soufflerie ne peut pourtant empescher.... , BOUCHET , Serées, I, p. 186, dans LACURNE
Souffler.