SOUFFLEMENT

Prononciation : sou-fle-man
Nature : s. m.

1Action de souffler. 2Terme de droit. Soufflement d'exploit, action de supprimer subrepticement un exploit. XVe s.
Rembrasa en flambes pestilencieuses par les soufflemens de l'ennemi , MONSTREL. , t. II, f° 73, dans RAYNOUARD, Lex.
XVIe s.
Je ne suis point ignorant combien est ancien l'usage du chresme, et soufflement au baptesme , CALV. , Instit. 1142
L'esté n'avoit point esté trop fascheux pour les soufflemens des vents du midy , AMYOT , Cam. 5
Souffler ; prov. sofflamen, suflament ; it. soffiamento. Au XVIe siècle, on disait aussi soufflée. SOUFFLEMENT. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Liquiez [lequel], quant il parloit, mist fors lo vial [vital] sofflement , li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 200