SOUDER

Prononciation : sou-dé
Nature : v. a.

1Joindre ensemble des pièces de métal au moyen de la soudure. 2Amollir au feu et battre ensemble des pièces de métal, de manière à les unir et à n'en faire qu'une même pièce.
On soude tous les jours le fer avec lui-même ou sur lui-même ; mais il faut la plus grande précaution, pour qu'il ne se trouve pas un peu plus faible aux endroits des soudures , BUFF. , Hist. min. Introd. part. exp. Oeuvr. t. VII, p. 92
3Terme d'anatomie et de botanique. Réunir par adhésion deux parties. L'inflammation a soudé les deux feuillets de la plèvre. 4V. n. Devenir soudé.
La pièce soudera à merveille , BUFF. , Hist. min. Introd. part. exp. Oeuvr. t. VII, p. 80
5Se souder, v. réfl. Contracter soudure.
L'affinité du cuivre avec le fer est encore démontrée par la facilité que ces deux métaux ont de se souder ensemble , BUFF. , Min. t. V, p. 88
Le fer a la propriété de se souder avec lui-même sans intermède ; il suffit de lui donner une chaleur suffisante , A. BRONGNIART , Traité de min. t. II, p. 393, dans POUGENS
6En parlant de parties organiques, être réuni par adhésion en une seule pièce. Ces deux parties se sont soudées. XIIIe s.
Vraiement le dist l'Escripture, Que c'est [baptême] la sode et la jointure Par quoi sommes joint et saudé à chelui ki tout a creé , GUI DE CAMBRAI , Barl. et Jos. p. 47
Et que nus [nul] ne soit si hardis ki soude d'estain en noeve oevre [d'or ou d'argent] , TAILLIAR , Recueil, p. 241
Que nus chandelliers de cuivre ne soient faiz de pieces soudées pour metre sus la table , Liv. des mét. 101
Nus boutonier ne puet faire boutons, qu'il ne soient bien saudé et loialment, c'est à savoir li deux bras de la queue, et li boutons en milieu oniement [uniment] , ib. 185
XVIe s.
Defendons à tous orfeuvres et autres d'alterer, soulder ou charger aucunes especes d'or ou d'argent, à peine d'estre punis comme faux monnoyeurs , Ordonn. janv. 1560
Souder argent vif [chose impossible] , GÉNIN , Récréat. t. II, p. 249
Wallon, sôdé ; prov. soldar, soudar, espagn. et portug. soldar ; ital. sodare ; du lat. solidare, de solidus, solide : rendre solide.